Green Blade's Land

Bienvenue sur le territoire de la Compagnie de Green Blade, détends-toi, aventurier, et prends donc une bière !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Nouvelles Chroniques Akaviri.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Akavir
Roublard et boulet notoire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 922
Age : 26
Localisation : Perdu dans dans l'abîme insondable de mes intrigues cauchemardesques.
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   29/10/07, 06:39 pm

Et bien, mes chers amis, face au remaniement important que j'ai décidé d'appliquer à mon récit, j'ai décidé de carrément recommencer à zéro! Je vous annonce au passage que ça y est, après un an de travail acharné, je viens enfin de boucler le scénario des trois parties des Nouvelles Chroniques Akaviri! Il ne me reste plus qu'à tout mettre en page.
Attendez-vous à d'énormes révélations sur Akavir et même sur Greenblade!
Sur-ce, bonne lecture (et merci de me faire part de vos commentaires et suggestions bien sûr)!

P.S : Vous comprendrez que ce travail de titan que j'ai commencé à attaquer sur les Chroniques explique en partie mon silence récent sur le forum, par manque de temps bien sûr!

_________________
Les ombres de Delimore... le premier volume des aventures d'Aggro, Ariel et Maskar... ou la mystérieuse légende de trois parias détestés de tous, prêts à tout pour survivre dans un monde qui les rejette... y compris à assiéger une angoissante forteresse frappée par une malédiction vieille de plusieurs siècles... si vous en voulez plus, attendez la rentrée! Mais, quoi qu'il en soit... n'oubliez pas... les apparences sont souvent trompeuses! A bon entendeur Wink...


Dernière édition par le 29/10/07, 06:48 pm, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akavir
Roublard et boulet notoire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 922
Age : 26
Localisation : Perdu dans dans l'abîme insondable de mes intrigues cauchemardesques.
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   29/10/07, 06:40 pm

Les Nouvelles Chroniques Akaviri :

Partie I : Les racines de la haine:


Chapitre 1 : Le calme avant la tempête :


C'est ce soir là que tout commença. La lune illuminait la capitale de Dahlkria d'un éclat immaculé, se reflétant sur les remparts mordorés de l'imprenable citadelle. C'était une de ces nuits d'automne sans nuages, durant lesquelles la pureté de la voûte celleste n'a d'égale que le silence irréel qui plane sur le monde. Ce soir là, les bannières pourpres ne claquaient plus au gré du vent, les mendiants du coin de la ruelle ne gémissaient plus, les gardes ne bavassaient plus en racontant des anciennes anecdotes de campagnes et même la vieille fontaine de la place du marché se faisait silencieuse pour ne pas rompre cette fantastique harmonie... A peine une bourrasque venait-elle de temps en temps charrier plusieurs poignées de sable supplémentaires dans quelque rue poussiéreuse, érodant chaque fois un peu plus les murs de calcaire et les portes de bois sec. Tout le monde, oui, absolument tout le monde à Dahlkria, du comte Darrin lisant tranquillement dans son riche donjon jusqu'au paysan le plus miséreux somnolant dans un bouge infâme, une bouteille de piquette à la main, tout le monde semblait trouver son compte grâce à ce silence merveilleux, cette paix providentielle, cet unique moment de répit dans une vie dure et cruelle. Inconscients de ce qui allait se jouer cette nuit là, tous les citoyens dahlkriens dormaient donc d'un sommeil innocent et bienheureux, oubliant pour une nuit au moins toutes les vicissitudes d'un monde troublé.

Mais un hurlement déchirant brisa soudainement l'harmonie de cette nuit parfaite. Tous, sauf un... Parti du plus profond de la cité basse, ce cri inhumain, bestial, terrifiant se répercuta bien vite contre les murs des maisons, résonnant à travers les rues, charrié par le vent. Pendant longtemps, son écho sinistre résonna à travers la cité, présageant des temps obscurs qui allaient subvenir. Durant un court instant, le mendiant sortit de sa torpeur, le regard torve, les gardes levèrent les yeux vers le ciel, le comte interompit sa lecture. L'équilibre avait été brisé. Puis, très vite, un silence de mort retomba sur la cité, et tout le monde retourna à son sommeil. Tous, sauf un...

Pour trouver l'origine de ce cri atroce, il fallait chercher du côté de la ville basse, bien sûr. En effet, le hurlement provenait d'une petite chaumière tout ce qu'il y a de plus commun, située en périphérie des autres maisons et adossée au rempart est. Une des petites fenètres était ouverte, et cette fenêtre donnait sur une chambre, petite elle aussi. Et dans cette petite chambre se trouvait un petit lit, et sur ce petit lit se tenait le responsable du cri qui avait sorti tout Dahlkria de sa torpeur. Oh, il n'était pas grand, lui non plus, du moins, pas encore... Trempé de sueur et torse nu, assis sur un sommier misérable, il n'avait en effet pas fière allure. Qui aurait pu penser que ce jeune garçon âgé d'une quinzaine d'années et tremblottant comme une feuille morte avait pu être à l'origine d'un cri aussi terrifiant? Lui-même ne savait pas. En réalité, il n'y comprenait rien, du moins pas plus que vous et moi. Pourquoi lui, pourquoi toujours lui? Ses yeux s'emplirent de larmes et il plaqua ses mains contre son visage pour dissimuler sa honte. Qu'avait-il fait pour mériter ça?

Mais bien vite, le claquement brusque de la porte de sa chambre vint le sortir de ses réflexions. De l'obscurité jaillit une silhouette. Le jeune garçon paniqua. Etait-ce terminé ou cela continuait-il? Le craquement d'un allume-feu et la lueur d'une frêle chandelle apportèrent un peu de rationalité à toute cette folie. La flamme éclaira le visage de l'homme, illuminant deux yeux inquiets et compatissants. Ce n'était que son père. En effet, ces deux-là partageaient aussi bien leur peau d'une pâleur extraordinaire que leurs yeux d'un noir de jais. Le garçon contempla son père d'un regard de fou, complètement déboussolé, les yeux rougis par les pleurs et visiblement en état de choc. L'homme comprit aussitôt. Il savait ce qu'il fallait faire dans ce genre de situation depuis bien longtemps déjà. Sans hésiter, il prit son fils dans ses bras et le réconforta d'une voix rassurante. Le regardant dans les yeux, il lui demanda doucement :

-Tu as encore fait ce cauchemar Akavir, n'est-ce pas?
Le pauvre enfant acquiesca d'un air confus, les jambes encore tremblantes.
-Ce n'est pas ta faute, mon fils, tu n'as pas à culpabiliser... J'aurais dû y penser, cela te prends toujours quand la nuit est calme... écoute moi bien, dès la semaine prochaine, quand j'aurai fait ce que tu sais, nous irons en ville trouver une de ces diseuses de rêves, elle nous éclairera peut-être sur tout cela, ne te fais plus de soucis. Demain sera une journée très importante pour toi, tu le sais, et ta mère n'arrive déjà pas bien à dormir alors... va te plonger la tête dans de l'eau fraîche et tâche d'oublier tout ça, veux-tu?

Sur ce, il embrassa son enfant, quitta la petite chambre et alla se recoucher. Mais Akavir n'avait pas du tout envie d'oublier, bien au contraire. Ce qu'il avait vu... ce qu'il avait vu, il ne l'oublierait jamais. Petit à petit, son pouls redevint normal et le jeune homme retrouva un tant soit peu ses moyens. Lentement, ses yeux s'adaptèrent à l'obscurité. Face à lui se trouvaient les vestiges d'une vie qu'il allait devoir quitter à tout jamais, même si il ne le savait pas encore. Une table de nuit bancale, plusieurs étagères poussiéreuses sur lesquelles quelques objets de première nécessité se battaient en duel, deux ou trois loques dispersées sur une chaise grinçante et une pile de manuscrits, voilà à quoi se résumaient ces misérables vestiges. Il n'avait pas choisi de naître fils de voleur. Mais son destin lui convenait, du moins le croyait-il. Ragaillardi, il se leva lentement de son sommier inconfortable et fouilla dans la table de nuit. Il en sortit une superbe dague d'un cristal bleuté, pas de celles qui servent à sacrifier des cochons, non, une vraie dague de voleur, adaptée à son utilisateur et aussi tranchante qu'un rasoir. Sa famille se la transmettait en effet de père en fils depuis des temps immémoriaux et un jour Akavir aussi mériterait de la posséder... Froidelame... Il la regarda longuement. Oui, son père avait raison, son destin devait se jouer le lendemain, il n'échouerait pas à cause d'un autre de ces cauchemars! Après avoir replacé précautioneusement le trésor à son emplacement et avoir fermé la table de nuit à double tours, Akavir attrappa une des loques qui gisaient sur la chaise et se sécha avec tout en regardant par la fenêtre. Quel silence!
La paix était en effet de retour dans les ruelles ensablées de la capitale, et Akavir profita lui aussi pendant quelques instants du calme communicatif qui planait sur la cité. Une fois sec, il entrebailla doucement la planche de bois grinçante qui tenait lieu de porte et se glissa dans la pièce remplie d'obscurité.

On pouvait appeller cela un salon mais c'était au final un bien grand mot pour désigner cette pièce sombre et poussiéreuse, sans aucune fenêtre et qui tenait lieu à la fois de salle à manger, de cuisine et de salle de bains.
L'ensemble de la pièce baignait dans une pénombre que d'aucuns auraient trouvé fort oppressante, mais pas Akavir. Sa vie en effet se résumait et devrait se résumer à une partie de cache-cache permanente avec les autres et souvent avec lui-même. Il était ainsi particulièrement prompt à s'interroger plus que de raison sur ses véritables motivations, son but dans la vie et le pourquoi du comment de son existence. Mais il ne trouvait jamais de réponses et avait appris à vivre dans le doute permanent. Pour cacher ses véritables préoccupations, il se dissimulait derrière un masque d'humour et de bonne humeur communicatifs cependant en réalité, la gravité était dominante chez lui. Mais cela, même ses parents l'ignoraient. Traversant furtivement la pièce, Akavir gagna l'auge en calcaire qui tenait lieu d'évier, y versa une pleine cruche d'eau et s'aspergea le visage à plusieurs reprises. Effectivement, l'eau glacée lui permit de revenir un minimum sur terre. A ce moment, un rayon de lune jusque là masqué par un nuage solitaire illumina un grossier morceau de verre poli qui servait de miroir de fortune. A travers celui-ci, Akavir eut l'atroce impression de contempler un étranger. Son regard, déjà froid et noir comme la nuit quand il se retrouvait seul, était souligné par des cernes proéminentes témoignant de son manque de sommeil. Combinés à sa peau d'une pâleur extrême, ces yeux apparaissaient comme impitoyables et emplis d'une sauvagerie effrayante. Horrifié par sa propre image, le jeune homme s'empressa de retrouver ses esprits et de reprendre son expression habituelle, rieuse et enjouée, qui dominait la plupart du temps. Mais rien n'y faisait. Ce regard effrayant ne semblait pas vouloir disparaître du visage d'Akavir.

Finalement, celui-ci se détourna simplement du miroir et décida de regagner sa chambre. En chemin il entendit la respiration rassurante de son père. Akavir s'immobilisa soudain et resta un moment statique, écoutant simplement cette manifestation physique de l'élément qui, d'après lui, motivait jusqu'à présent chaque seconde de sa courte existence. En effet, pour Akavir, son père représentait tout. C'était à la fois son mentor, son idole, son protecteur et son confesseur. Ils partagaient tout et avaient ensemble une relation dont peu de pères et de fils pouvaient se targuer. C'était lui qui le motivait dans ses études, c'était lui qui le poussait à devenir à son tour un grand voleur et qui lui transmettait les bases d'un code moral irréprochable. Car dans la famille Roncetordue, on volait mais on ne tuait pas, et le père d'Akavir était un de ces rares maîtres-voleurs qui se vantaient de n'avoir jamais fait couler le sang de quiconque. Cela lui avait conféré une certaine respectabilité dans le métier, et il contait bien transmettre à son fils ces valeurs, indispensables à ses yeux. Le pauvre fou, si il avait su...

Pris d'une soudaine et familière mélancolie, Akavir s'assit donc sur une des chaises bancales qui jouxtaient la table de bois grossier au centre de la pièce et, tout en écoutant son père, commença à s'exercer sur un des accessoires d'entraînement que celui-ci lui avait confié. Il s'agissait en fait d'une serrure coupée verticalement, afin de pouvoir en contempler le mécanisme, et qui servait à inculquer aux apprentis voleurs les bases du crochetage. Mais Akavir n'en était plus à ces babillages depuis longtemps. Il introduisit en effet un passe-partout et un crochet dans le mécanisme, appliqua un mouvent assez savant à ces deux outils, pressa un bon coup et la serrure sauta avec un petit "clic". Visiblement satisfait du laps de temps assez court nécessaire à son crochetage, l'apprenti voleur laissa l'exercice sur la table et entreprit de regagner sa chambre. Si les autres savaient ça... et Akavir serra ses poings, le visage dur. Bientôt il devrait retourner là bas avec les autres idiots. Sa morosité intérieure le retrouvant de nouveau, il décida de se recoucher directement. Demain il aurait besoin de forces... Retrouvant la chaleur relative de son lit, Akavir se laissa gagner peu à peu par la sérénité ambiante et sombra lui aussi dans le néant réconfortant du sommeil. Pour une nuit encore, Dahlkria pouvait dormir tranquille...

La suite si vous êtes sages ^^!

_________________
Les ombres de Delimore... le premier volume des aventures d'Aggro, Ariel et Maskar... ou la mystérieuse légende de trois parias détestés de tous, prêts à tout pour survivre dans un monde qui les rejette... y compris à assiéger une angoissante forteresse frappée par une malédiction vieille de plusieurs siècles... si vous en voulez plus, attendez la rentrée! Mais, quoi qu'il en soit... n'oubliez pas... les apparences sont souvent trompeuses! A bon entendeur Wink...


Dernière édition par le 31/10/07, 03:43 am, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elessar Séregon
Fumiste en Herbe


Masculin
Nombre de messages : 1858
Age : 26
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   30/10/07, 12:19 pm

O_o"

Que dire... C'est... C'est...
C'est vraiment... Parfait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MD
Cola-adict
avatar

Masculin
Nombre de messages : 983
Age : 27
Localisation : A la droite du Mal et à côté du vice
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   06/11/07, 12:25 pm

j'en ai les larmes à l'oeil... snif...
JE TROUVE RIEN A DIRE!
euh...clap clap, chapeau et tout ce qui suit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azérhän Ahmdohil
Despote vocal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 578
Age : 27
Localisation : Une cahute à la campagne
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   06/11/07, 06:42 pm

Pour que le MD dise, ça, quand même, il en faut !
C'est aussi mon impression, j'adore, mais y'a quand même un défaut : après avoir lu un truc pareil, je me sens tout d'un coup un peu con !

_________________
J'aime pas... les escaliers !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MD
Cola-adict
avatar

Masculin
Nombre de messages : 983
Age : 27
Localisation : A la droite du Mal et à côté du vice
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   06/11/07, 06:43 pm

sa nous changera de d'habitude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akavir
Roublard et boulet notoire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 922
Age : 26
Localisation : Perdu dans dans l'abîme insondable de mes intrigues cauchemardesques.
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   06/11/07, 06:47 pm

Merci beaucoup pour tous vos super commentaires, ça fait vraiment chaud au coeur! ^^
A part ça la suite est en cours de préparation... vous saurez donc bientôt pourquoi aka est-il aussi disons... akaviri en fait! Et oui c'est encore pire que tout ce que vous vous imaginiez! Bref, encore quelques jours de patience pour quelques litres de sang, c'est pas trop cher payé non? ^^

_________________
Les ombres de Delimore... le premier volume des aventures d'Aggro, Ariel et Maskar... ou la mystérieuse légende de trois parias détestés de tous, prêts à tout pour survivre dans un monde qui les rejette... y compris à assiéger une angoissante forteresse frappée par une malédiction vieille de plusieurs siècles... si vous en voulez plus, attendez la rentrée! Mais, quoi qu'il en soit... n'oubliez pas... les apparences sont souvent trompeuses! A bon entendeur Wink...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azérhän Ahmdohil
Despote vocal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 578
Age : 27
Localisation : Une cahute à la campagne
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   06/11/07, 06:52 pm

MD a écrit:
sa nous changera de d'habitude

scratch Ça veut dire quoi, ça ???
Et pour Kivir : grouille toi pour la suite parce que là, c'est court !

_________________
J'aime pas... les escaliers !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elessar Séregon
Fumiste en Herbe


Masculin
Nombre de messages : 1858
Age : 26
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   06/11/07, 08:41 pm

Ca veut dire que t'es con XD.

Et oui, la suite!!!
+1 ! +1 ! +1 ! +1 ! +1 ! +1 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MD
Cola-adict
avatar

Masculin
Nombre de messages : 983
Age : 27
Localisation : A la droite du Mal et à côté du vice
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   09/11/07, 08:57 pm

sa fait +6 oups pardon mon côté S reviens à la surface!
Mais bordel! c'est pas pour toi se forum!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elessar Séregon
Fumiste en Herbe


Masculin
Nombre de messages : 1858
Age : 26
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   09/11/07, 10:08 pm

Pas tout compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akavir
Roublard et boulet notoire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 922
Age : 26
Localisation : Perdu dans dans l'abîme insondable de mes intrigues cauchemardesques.
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   09/11/07, 11:29 pm

Il nous refait juste une crise-psychopato-sadique... pas de quoi s'inquiéter mon cher Ele... quelqu'un a un gourdin? C'est l'heure de son médicament...

_________________
Les ombres de Delimore... le premier volume des aventures d'Aggro, Ariel et Maskar... ou la mystérieuse légende de trois parias détestés de tous, prêts à tout pour survivre dans un monde qui les rejette... y compris à assiéger une angoissante forteresse frappée par une malédiction vieille de plusieurs siècles... si vous en voulez plus, attendez la rentrée! Mais, quoi qu'il en soit... n'oubliez pas... les apparences sont souvent trompeuses! A bon entendeur Wink...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MD
Cola-adict
avatar

Masculin
Nombre de messages : 983
Age : 27
Localisation : A la droite du Mal et à côté du vice
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   10/11/07, 10:56 am

non!!!!!!!!
Le MD part en courant évitant ainsi le gourdin-supositaire
J'ai déjà dit j'aime pas les pharmacies!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akavir
Roublard et boulet notoire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 922
Age : 26
Localisation : Perdu dans dans l'abîme insondable de mes intrigues cauchemardesques.
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   10/11/07, 03:58 pm

Tiens ça tombe bien, je viens de me souvenir subitement que j'ai acheté du poison à 300po la pièce... M.Dééé!!! Reviens! J'ai le même à la maison!

_________________
Les ombres de Delimore... le premier volume des aventures d'Aggro, Ariel et Maskar... ou la mystérieuse légende de trois parias détestés de tous, prêts à tout pour survivre dans un monde qui les rejette... y compris à assiéger une angoissante forteresse frappée par une malédiction vieille de plusieurs siècles... si vous en voulez plus, attendez la rentrée! Mais, quoi qu'il en soit... n'oubliez pas... les apparences sont souvent trompeuses! A bon entendeur Wink...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elessar Séregon
Fumiste en Herbe


Masculin
Nombre de messages : 1858
Age : 26
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   16/11/07, 09:44 pm

O.o

Observe le duo, se fait le plus petit possible, et s'écarte subrepticement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bjarki Bjørnsson
Le poète de ces... lames.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1545
Age : 27
Localisation : Dans les brumes du Nord
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   16/12/07, 08:19 pm

*Bjarki enfile des gantelets cloutés.*


Les médocs sont prêts!

_________________
Une histoire n'en est pas une si elle ne peut être contée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greenblade.forumactif.fr
Akavir
Roublard et boulet notoire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 922
Age : 26
Localisation : Perdu dans dans l'abîme insondable de mes intrigues cauchemardesques.
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   17/12/07, 12:12 am

Laisse moi empoisonner amoureusement tes petites mitaines...

_________________
Les ombres de Delimore... le premier volume des aventures d'Aggro, Ariel et Maskar... ou la mystérieuse légende de trois parias détestés de tous, prêts à tout pour survivre dans un monde qui les rejette... y compris à assiéger une angoissante forteresse frappée par une malédiction vieille de plusieurs siècles... si vous en voulez plus, attendez la rentrée! Mais, quoi qu'il en soit... n'oubliez pas... les apparences sont souvent trompeuses! A bon entendeur Wink...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MD
Cola-adict
avatar

Masculin
Nombre de messages : 983
Age : 27
Localisation : A la droite du Mal et à côté du vice
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   28/12/07, 03:47 pm

glups! Et... La suite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akavir
Roublard et boulet notoire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 922
Age : 26
Localisation : Perdu dans dans l'abîme insondable de mes intrigues cauchemardesques.
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   28/12/07, 06:20 pm

La suite? Ta mort en direct live ça te va?

_________________
Les ombres de Delimore... le premier volume des aventures d'Aggro, Ariel et Maskar... ou la mystérieuse légende de trois parias détestés de tous, prêts à tout pour survivre dans un monde qui les rejette... y compris à assiéger une angoissante forteresse frappée par une malédiction vieille de plusieurs siècles... si vous en voulez plus, attendez la rentrée! Mais, quoi qu'il en soit... n'oubliez pas... les apparences sont souvent trompeuses! A bon entendeur Wink...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MD
Cola-adict
avatar

Masculin
Nombre de messages : 983
Age : 27
Localisation : A la droite du Mal et à côté du vice
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   28/12/07, 06:24 pm

non! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akavir
Roublard et boulet notoire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 922
Age : 26
Localisation : Perdu dans dans l'abîme insondable de mes intrigues cauchemardesques.
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   28/12/07, 06:25 pm

Bon ben tiens je te file le catalogue Akaviri (tm) des diverses morts violentes qui sont dans mes cordes... cordes niarrrrrkkkkkk! Fais ton choix!

_________________
Les ombres de Delimore... le premier volume des aventures d'Aggro, Ariel et Maskar... ou la mystérieuse légende de trois parias détestés de tous, prêts à tout pour survivre dans un monde qui les rejette... y compris à assiéger une angoissante forteresse frappée par une malédiction vieille de plusieurs siècles... si vous en voulez plus, attendez la rentrée! Mais, quoi qu'il en soit... n'oubliez pas... les apparences sont souvent trompeuses! A bon entendeur Wink...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MD
Cola-adict
avatar

Masculin
Nombre de messages : 983
Age : 27
Localisation : A la droite du Mal et à côté du vice
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   28/12/07, 06:28 pm

Disons une mort douce! et sans violence car des petits de -18 ans nous lisent! Attention!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akavir
Roublard et boulet notoire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 922
Age : 26
Localisation : Perdu dans dans l'abîme insondable de mes intrigues cauchemardesques.
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   28/12/07, 06:30 pm

Etouffé par des bouquets de roses fuschia?
Ou en bucher? Ou enfoncées dans le fion? Ou pire encore?
Avec des cordes tréssées en roses fuschia! Des cooordeees niarrrrk!

_________________
Les ombres de Delimore... le premier volume des aventures d'Aggro, Ariel et Maskar... ou la mystérieuse légende de trois parias détestés de tous, prêts à tout pour survivre dans un monde qui les rejette... y compris à assiéger une angoissante forteresse frappée par une malédiction vieille de plusieurs siècles... si vous en voulez plus, attendez la rentrée! Mais, quoi qu'il en soit... n'oubliez pas... les apparences sont souvent trompeuses! A bon entendeur Wink...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MD
Cola-adict
avatar

Masculin
Nombre de messages : 983
Age : 27
Localisation : A la droite du Mal et à côté du vice
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   28/12/07, 06:30 pm

Ouh là éxomile mi proter (euh je crois que je me suis planté quelques part)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akavir
Roublard et boulet notoire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 922
Age : 26
Localisation : Perdu dans dans l'abîme insondable de mes intrigues cauchemardesques.
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   28/12/07, 06:33 pm

Ouais effectivement tu t'es planté dans tes chances de survie!
Planté? Mais ouiiii! Planter! Planteeeer! Planter des roses fuschia dans les yeux!
Niaaaaaarkk! Je suis un génieeeeee!!!

_________________
Les ombres de Delimore... le premier volume des aventures d'Aggro, Ariel et Maskar... ou la mystérieuse légende de trois parias détestés de tous, prêts à tout pour survivre dans un monde qui les rejette... y compris à assiéger une angoissante forteresse frappée par une malédiction vieille de plusieurs siècles... si vous en voulez plus, attendez la rentrée! Mais, quoi qu'il en soit... n'oubliez pas... les apparences sont souvent trompeuses! A bon entendeur Wink...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Nouvelles Chroniques Akaviri.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Nouvelles Chroniques Akaviri.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des nouvelles de Fuveau !
» Nouvelles d'Haiti; ce que les journalistes ne disent pas !
» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim
» [Campagne] Nouvelles règles de campagne ''maison''
» Les nouvelles de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Green Blade's Land :: Notre monde :: Fictions-
Sauter vers: